Veuillez mettre à jour votre navigateur afin de pouvoir consulter correctement le site.

HR TEAM agence PARIS : 29/31 rue Saint-Augustin, 75002 Paris | Tél : 01 42 65 44 44

HR TEAM agence LYON : 20, Place Louis Pradel, Immeuble Le César, 69001 Lyon | Tél : 04 72 68 64 39

HR TEAM agence MARSEILLE : 10 place Joliette, 13002 Marseille | Tél : 04 91 01 49 00

HR TEAM agence AVIGNON : 12, rue du Compagnonnage, 30133 Les Angles | Tél : 04 90 24 94 10

HR TEAM agence LILLE : 29, rue Esquermoise, 59000 Lille | Tél : 03 20 10 34 34

HR TEAM agence GRENOBLE : 186 chemin de l’étoile, 38 330 Montbonnot | Tél : 04 76 15 31 36

HR TEAM agence TOULOUSE : 9 Rue de Sébastopol, 31000 Toulouse | Tél : 05 67 31 45 45

HR TEAM agence NANTES : 12 Avenue Carnot, 44 000 Nantes | Tél : 02 72 24 19 49

Point sur les méthodes agiles et Scrum

Source: l’agiliste

Les méthodes agiles sont désormais présentes dans presque tous les services informatiques. Elles permettent une plus grande flexibilité par rapport au Cycle en V. Faisons un point sur cette méthodologie qui permet une meilleure flexibilité dans la gestion des projets.

Introduction aux méthodes agiles et Scrum
Comprendre les principes et le fonctionnement des méthodes agiles

Vous avez surement entendu parlé des méthodes agiles ou de la méthode Agile. Certains la perçoivent comme une énième méthodologie à la mode difficilement compatible avec leur contexte. Surtout dans le cadre d’un contrat au forfait. Qu’est ce que l’approche Agile au juste ? D’où vient-elle ? Comment s’applique-t-elle concrètement ? Voilà ce dont traite cette introduction aux méthodes Agile et à Scrum en particulier.
Approche Agile plutôt que méthode Agile

Si l’approche agile est nouvelle pour vous, il me semble important de partir sur de bonnes bases. Laissez moi vous dire au passage, que je suis honoré d’être votre guide vers ce nouvel horizon.

Le terme « méthode » est trop réducteur pour parler de cette façon de concevoir, développer et délivrer un logiciel. Il s’agit de bien plus qu’une méthode. On parle plutôt de paradigme Agile, d’état d’esprit Agile, de philosophie Agile, de culture Agile ou encore d’approche agile, de mouvement Agile, de courant Agile, etc. En poursuivant votre lecture et en concentrant notamment votre attention sur le paragraphe « Le Manifeste Agile, un changement culturel », vous comprendrez mieux cette dimension cruciale.

On parle cependant de « méthodes agiles » pour définir les méthodes qui relèvent de ce courant.

Une autre approche de gestion de projet

Le terme « Agile » définit une approche de gestion de projet qui prend le contre-pied des approches traditionnelles prédictives et séquentielles de type cycle en V ou waterfall (en cascade). La notion même de « gestion de projet » est remise en question au profit de « gestion de produit ». De façon à raisonner davantage « produit » que « projet ». Après tout l’objectif d’un projet est bien de donner naissance à un produit.

Une approche dite « traditionnelle » attend généralement du client une expression détaillée et validée du besoin en entrée de réalisation, laissant peu de place au changement. La réalisation dure le temps qu’il faut et le rendez vous est repris avec le client pour la recette. Cet effet tunnel peut être très néfaste et conflictuel, on constate souvent un déphasage entre le besoin initial et l’application réalisée. On se rapporte alors aux spécifications validées et au contrat. Certains projets se terminent dans la douleur (surtout dans le cadre d’un contrat au forfait classique) au risque de compromettre la relation client. De plus il n’est pas rare que certaines fonctionnalités demandées se révèlent finalement inutiles à l’usage alors que d’autres, découvertes en cours de route, auraient pu donner plus de valeur au produit.

Une enquête de 1994 du « Standish Group » (certes controversée, comme toutes les enquêtes qui traitent d’un sujet sensible) fait le constat suivant : « 31 % des projets informatiques sont arrêtés en cours de route, 52 % n’aboutissent qu’au prix d’un important dépassement des délais et du budget tout en offrant moins de fonctionnalités qu’il n’en était demandé ; seuls 16 % des projets peuvent être considérés comme des succès. ».

Retrouvez l’intégralité de l’article sur : http://www.agiliste.fr/fiches/introduction-methodes-agiles/